L’art de la queue au Café central

180521CafeCentral9
©JoliVoyage

S’il y a une institution à Vienne, c’est bien le Café Central. On le visite comme un monument. Le lieu est justement un peu victime de son succès, avec une file d’attente quasi permanente à l’extérieur. Mais faire la queue vaut la peine: on est heureusement surpris une fois que l’on entre dans ce temple du bien-vivre.

180521CafeCentral7
©JoliVoyage

Autant vous l’avouer: nous détestons la foule et faire la queue. Il a fallu prendre un peu sur soi et taire notre penchant agoraphobe pour entrer au Café central. Et là, chut, un petit truc: mieux vaut venir en plus grand nombre qu’à deux (ou alors associez-vous à un autre couple) les tables pour deux personnes ne sont pas légion. Le portier accorde la priorité aux plus grands groupes. Nous étions quatre convives, nous avons dépassé pratiquement tout le monde, appelés par le portier parce qu’une grande table venait justement de se libérer.

180521CafeCentral3
©JoliVoyage

L’établissement, situé à un angle, est lumineux, baigné par les fenêtres donnant sur les deux rues. Son plafond voûté force le respect. La décoration cossue fleure bon la Belle Epoque: parquet ciré, chaises Thonet et, bien entendu, un grand portrait de l’impératrice Sissi. On y prend le thé, mais surtout un grand bol de nostalgie.

180521CafeCentral6
©JoliVoyage

Les lieux se prêtent aux sucreries avec de beaux étalages colorés, mais on y sert aussi des plats du jour. On peut bouder café et thé au profit des bières régionales. Pour nous, ce sera une Dunkel (brune, fortement maltée, en fait une lager brune). Le Café central s’avère une ruche en bourdonnement continu. Il y a bien sûr beaucoup de touristes, mais aussi des locaux qui ne rechignent pas à venir – ils visent les heures un peu moins fréquentées.

180521CafeCentral5
@JoliVoyage

Infos:
Café Central
Herrengasse, 14
1010 Vienne, Autriche
www.cafecentral.wien/

A lire aussi sur Vienne:
– Le top 10 des choses à faire à Vienne
– Joli voyage à Vienne, la ville qui fait spritz

3 commentaires sur “L’art de la queue au Café central

Laisser un commentaire